close
Alexis Peskine

Alexis Peskine

Fati de perfil
Fati De Perfil

Le marteau et le pinceau à la main, le franco-russo-brésilien à la gigantesque coupe afro, donne un renouveau à la scène artistique française. L’art symboliquement chargé du peintre aux allures de basketteur détonne. De retour aux pays, l’enfant prodigue, Alexis Peskine, nous éclaire sur son parcours atypique.

Pourquoi es-tu parti aux U.S.?

Je jouais au basket et quand tu fais du sport à haut niveau en France, il est quasiment impossible de poursuivre des études. Imaginez-vous courir quatre fois par semaine entre mon domicile à Issy-Les-Moulineaux, mon club à Versailles et mon école à Paris. Aux U.S., tu peux continuer tes études et tu es même obligé d’avoir de bonnes notes pour pouvoir jouer contrairement au système français où je ne fichais rien en classe pour finir réorienté en filière professionnelle en Art graphique. Un mal pour un bien ! Il me restait deux ans avant le Bac lorsque j’ai eu l’opportunité de partir aux U.S. pour jouer au lycée à Atlanta et Chicago, puis à l’Université d’Howard.

Mais après ces deux années de bourse sportive,
tu arrêtes le basket pour te consacrer à l’art ?

J’ai obtenu une nouvelle bourse en Art (Fashion Merchandising et Painting). Et cette fois-ci, j’ai commencé à gagner des prix de 25.000 dollars pour mon département. Autant j’étais indiscipliné en France, autant je suis devenu l’un des meilleurs lorsque je suis passé sur une matière qui m’intéressait.

Alexis Peskine
Alexis Peskine by Omar Victor Diop

Retrouvez l’intégralité de notre rencontre avec
Alexis Peskine dans Afropolitain – Wake-Up.

Maquillage – Yeux

2016 Buick Avista Concept

Buick Avista Concept Car