close
Art Surma – Ethiopie

Art Surma – Ethiopie

Les Surma sont un peuple pastoral du sud-ouest de l’Ethiopie, de la vallée d’Omo plus exactement, endroit où les traces des premiers êtres humains ont été trouvées. À l’instar des peuples occidentaux qui portent leur art à même la peau, ce peuple belliqueux tient son courage et sa spiritualité des scarifications glanées au fil des années.

Etiopia - Omo river valley
Etiopia – Omo river valley

La scarification : une mise à l’épreuve mentale et identitaire

Avec la dignité en bandoulière, les Surmas excluent l’idée même de douleur: la faiblesse, synonyme de fragilité est sévèrement punie par la communauté. Ils développent force mentale et spiritualité à travers la pratique de la scarification durant laquelle il est interdit de manifester un quelconque signe de souffrance, à tel point que ce mot n’existe même pas dans leur vocabulaire. Les Surmas s’enorgueillissent de ces cicatrices, témoins d’un acte de bravoure pour les hommes ou preuves de beauté menant indubitablement au mariage pour les autres.

Etiopia - Omo river valley
Etiopia – Omo river valley
Véritable carte d’identité en relief, cet art marque une loyauté sans faille à la tribu. Les hommes mettent en avant leur statut de guerrier valeureux. Pour les femmes, ces cicatrices retrouvent une fonction ornementale, ces dames transforment leur corps en un médium unique annonçant leur féminité à l’assemblée. L’enveloppe charnelle devient un canevas reflétant sens artistique, statut social et séduction !
Le body art dans la tribu des Surma ne se cantonne pas aux scarifications. Ils maîtrisent aussi l’art de la peinture sur les corps longilignes ornementés de plantes et de fleurs dont ils connaissent parfaitement les propriétés médicinales. À suivre…

Afropolitain Magazine - Décoration Marocaines

Comment concevoir une oasis marocaine chez soi ?

Afropolitain Magazine - Tanna e Martin Butler

8 raisons d’aller au cinéma cet automne