1. Gnocchi de bananes, suprême de poulet fermier et crème de champignon
  2. DARK MAKE UP, la grande tendance du maquillage
  3. Prelim
  4. Joe Ouakam, artiste icone ou Œuvre ?
  5. Zab PopUp Shop
  6. L’été arrive et ses inconditionnels aussi.
  7. Rafiya
  8. Rencontre avec Christian Eyenga
  9. Sankara, le rebelle: Sennen Andriamirado
  10. Sushi d’attiékè
  11. Le côté amer du sucre
  12. Mois de l’histoire des Noirs
  13. VEAU – SARDINES – DE CHEZ NOUS
  14. Le poids des mots
  15. Les tendances mode qui vont bien aux cheveux courts
  16. Le Pouvoir de Guérison des Plantes
  17. Soyez de Vrais Mecs, Faites-vous une Pédicure
  18. Sauti-Sol
  19. Soeur Rosetta Tharpe
  20. La gamme premium masculine de soins est arrivée
  21. Art Surma – Ethiopie
  22. Oasis marocaine chez soi
  23. Nola Adé
  24. Les Super-Aliments et Équilibre Intérieur
  25. « Sweet Christmas » Luke Cage is Back…
  26. Baobab pour la beauté, santé et la vie !
  27. Respect pour l’Architecte
  28. Foyer – Trouver l’équilibre
  29. LotusMoon SkinCare
  30. Serge Ibaka, Son of Congo
  31. L’Antidote pour la peau
  32. Black President
  33. Tour de Martinique des Yoles Rondes
  34. Première impression
  35. Élixir Rose en Or 24 K
  36. The New Stereotype (TNS)
  37. Smash Plantains
  38. Un Continent debout
  39. Noella Coursaris
  40. Asics Tiger : Tanabata pack
  41. Oumou Kandé Diao, Agence française pour models black
  42. Nicholle Kobi – une dessinatrice engagée
  43. Quand Vans Rencontre Nintendo
  44. Prendre soin de ses cheveux en été
  45. Blanchissement de la Peau (Bleaching)
  46. Chronique du « Hardcore Yogi »
  47. Ade Hassan, Reine Nubienne
  48. Chef Roblé, Super Chef
  49. Laser de Jouvence
  50. Maquillage- Yeux 2
  51. Alexis Peskine
  52. Maquillage – Yeux
  53. Entre la modernité et traditions ?
  54. Prévention – Meilleure alternative à la guérison
  55. Les nouveaux investisseurs attendent une échelle
  56. The G-spot Injection
  57. PEGGUY TABU – “PARDONNER”
  58. Nike Air Presto Ultra Flyknit
  59. Demain, si Dieu le veut – Khadi Hane
  60. A vos Encens ! Prêt ! Méditez !
  61. Une escapade au hammam
  62. L’art du massage érotique
  63. Malonga, Chef et Globe-Trotter
  64. Villes intelligentes, une piste pour l’avenir…
  65. Tartine Exotique
  66. Petit Piment
  67. Prince – « Purple Rain »
  68. La Gouvernance Arc-en-Ciel de Nelson Mandela
  69. Et maintenant…
Oumou kandé est une bordelaise de 25 ans qui a de la suite dans les idées. Débarquée à Paris il y a 8 ans pour suivre des études de restauration et changer d’air au passage, la demoiselle d’origine sénégalaise a procédé à un changement de carrière drastique en se lançant dans la création d’une agence de mannequins pas comme les autres. C’est dans le quartier de la mode parisienne d’Étienne Marcel qu’elle s’est posée pour nous accorder un entretien.
Oumou Kandé

Oumou Kandé

Pourquoi un changement si brutal ?

De par mon physique longiligne, je me suis toujours intéressée au monde de la photo. J’ai fait quelques tentatives en tant que modèle mais cela n’a rien donné et je ne me trouve pas forcément photogénique mais quand on regarde les annonces de casting, on se rend compte qu’il n’y a pas d’appels d’offres pour les mannequins ébènes. Après une étude de marché, j’ai déterminé un gros manque, du coup je me suis mise en tête de monter l’agence spécialisée “Diao Model”. À terme, j’aimerais regrouper tous les types de peaux ethniques.

Depuis quand l’agence existe-t-elle et quels sont les retours?

On est sur le projet depuis 1 an et l’agence est montée depuis 1 mois avec une équipe de 4 personnes. Les retours sont positifs. On fait pas mal de collaborations éditoriales.

Les collaborations c’est bien, mais le but est d’en vivre, non ?

Bien entendu!

Pourquoi l’industrie est-elle aussi fermée aux modèles noirs en France ?

La France est prête pour nous, il faut juste la bousculer un peu. Le milieu de la mode est fermé mais en l’espace d’un mois, j’ai gagné un accès aux bureaux de presse et aux photographes. On compte ouvrir un bureau à l’étranger. C’est un business basé sur les réseaux et le relationnel, la porte est entrouverte. Il faut avoir été introduit, respecter les codes, être sérieux. Nous ne sommes pas dans un esprit black power. Il faut s’armer de patience, y croire, être pro-actif et provoquer le changement.

D’où peut venir le déclic ?

Il y a 10 ans, cela coinçait au niveau des agences qui n’avaient que 2 mannequins noirs, la nouvelle industrie est composée de jeunes issus de milieux différents. La France est prête, il y a de la place!

Quels sont les objectifs ?

Dans un premier temps, avoir des bases solides et perdurer pour ensuite être la première agence de mannequins ébènes en France. C’est aussi simple que cela.

Social

PINTEREST

INSTAGRAM

LINKEDIN

YOUTUBE