1. Gnocchi de bananes, suprême de poulet fermier et crème de champignon
  2. DARK MAKE UP, la grande tendance du maquillage
  3. Prelim
  4. Joe Ouakam, artiste icone ou Œuvre ?
  5. Zab PopUp Shop
  6. L’été arrive et ses inconditionnels aussi.
  7. Rafiya
  8. Rencontre avec Christian Eyenga
  9. Sankara, le rebelle: Sennen Andriamirado
  10. Sushi d’attiékè
  11. Le côté amer du sucre
  12. Mois de l’histoire des Noirs
  13. VEAU – SARDINES – DE CHEZ NOUS
  14. Le poids des mots
  15. Les tendances mode qui vont bien aux cheveux courts
  16. Le Pouvoir de Guérison des Plantes
  17. Soyez de Vrais Mecs, Faites-vous une Pédicure
  18. Sauti-Sol
  19. Soeur Rosetta Tharpe
  20. La gamme premium masculine de soins est arrivée
  21. Art Surma – Ethiopie
  22. Oasis marocaine chez soi
  23. Nola Adé
  24. Les Super-Aliments et Équilibre Intérieur
  25. « Sweet Christmas » Luke Cage is Back…
  26. Baobab pour la beauté, santé et la vie !
  27. Respect pour l’Architecte
  28. Foyer – Trouver l’équilibre
  29. LotusMoon SkinCare
  30. Serge Ibaka, Son of Congo
  31. L’Antidote pour la peau
  32. Black President
  33. Tour de Martinique des Yoles Rondes
  34. Première impression
  35. Élixir Rose en Or 24 K
  36. The New Stereotype (TNS)
  37. Smash Plantains
  38. Un Continent debout
  39. Noella Coursaris
  40. Asics Tiger : Tanabata pack
  41. Oumou Kandé Diao, Agence française pour models black
  42. Nicholle Kobi – une dessinatrice engagée
  43. Quand Vans Rencontre Nintendo
  44. Prendre soin de ses cheveux en été
  45. Blanchissement de la Peau (Bleaching)
  46. Chronique du « Hardcore Yogi »
  47. Ade Hassan, Reine Nubienne
  48. Chef Roblé, Super Chef
  49. Laser de Jouvence
  50. Maquillage- Yeux 2
  51. Alexis Peskine
  52. Maquillage – Yeux
  53. Entre la modernité et traditions ?
  54. Prévention – Meilleure alternative à la guérison
  55. Les nouveaux investisseurs attendent une échelle
  56. The G-spot Injection
  57. PEGGUY TABU – “PARDONNER”
  58. Nike Air Presto Ultra Flyknit
  59. Demain, si Dieu le veut – Khadi Hane
  60. A vos Encens ! Prêt ! Méditez !
  61. Une escapade au hammam
  62. L’art du massage érotique
  63. Malonga, Chef et Globe-Trotter
  64. Villes intelligentes, une piste pour l’avenir…
  65. Tartine Exotique
  66. Petit Piment
  67. Prince – « Purple Rain »
  68. La Gouvernance Arc-en-Ciel de Nelson Mandela
  69. Et maintenant…
Le président américain Donald Trump a été élu il y a quelques semaines et cela a été pour moi une confirmation d’une tendance que j’entrevoyais depuis quelque temps dans les médias, la politique, mais aussi la société de manière générale. Une dégradation du respect ou en tout cas, une certaine retenue de la part des extrémistes en tout genre, xénophobes refoulés et autres allergiques à la différence.
D’ailleurs on le voit avec la multiplication des morts ou “meurtres” plus que suspectes d’afro-américains depuis quelques temps…

Cette réflexion s’est imposé à moi avec la dernière élection présidentielle, il y a quelques années déjà avec les propos légèrement teintés de notre ancien président Nicolas Sarkozy puis cela a continué avec les propos de personnages publics français notamment d’hommes et de femmes politiques qui ont tenu des discours littéralement insultants et qui n’ont pas soulevé plus de protestations ni de réprimandes que cela. Certes il y a eu des remous et quelques velléités judiciaires de la communauté noire mais au niveau des médias, on a eu l’impression que l’on versait de l’eau sur du sable.
Une politicienne a parlé de « nègres » (La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol), un autre à parler de la « musique nègre » (l’ex-conseiller municipal de Versailles, Henry de Lesquen), en tant qu’amateur de lettres et la langue française je me suis demandé s’il n’y avait pas d’autres adjectifs et appellations plus pertinents à notre histoire et à la simple décence.
Il est aujourd’hui important de s’interroger sur la place de l’homme noir dans la société occidentale et même mondiale puisque l’on voit aussi des affaires de violences racistes dans les pays d’Asie notamment et du Moyen-Orient. En parallèle, il est important d’appréhender au mieux la façon dont les gens parlent de nous et bien observer les mots qu’ils emploient. Parce que c’est dans ces mots, dans le choix qu’ils effectuent et dans le vocabulaire qu’ils emploient que se perçoit le respect et l’acceptation de ces personnes envers notre communauté.
Il est donc alarmant de voir que les paroles racistes et xénophobes se libèrent au-delà de ceux qui ont des étiquettes déjà apposées, tels que les groupes d’extrêmes droite. Nous voyons aujourd’hui dans notre quotidien dans la manière dont les gens parlent les uns des autres et notamment sur les réseaux sociaux et sur Internet des propos qui se dégradent. Et les politiciens, éternels suiveurs qu’ils sont, surfent sur cette vague malheureuse.
À nous de veiller attentivement sur ce discours car les mots ont un poids et une réalité qu’il ne faut pas négliger. Les mots attachent l’esprit aussi bien que des chaînes attachent le corps.

Social

PINTEREST

INSTAGRAM

LINKEDIN

YOUTUBE