1. Prelim
  2. Joe Ouakam, artiste icone ou Œuvre ?
  3. Zab PopUp Shop
  4. L’été arrive et ses inconditionnels aussi.
  5. Rafiya
  6. Rencontre avec Christian Eyenga
  7. Sankara, le rebelle: Sennen Andriamirado
  8. Sushi d’attiékè
  9. Le côté amer du sucre
  10. Mois de l’histoire des Noirs
  11. VEAU – SARDINES – DE CHEZ NOUS
  12. Le poids des mots
  13. Les tendances mode qui vont bien aux cheveux courts
  14. Le Pouvoir de Guérison des Plantes
  15. Soyez de Vrais Mecs, Faites-vous une Pédicure
  16. Sauti-Sol
  17. Soeur Rosetta Tharpe
  18. La gamme premium masculine de soins est arrivée
  19. Art Surma – Ethiopie
  20. Oasis marocaine chez soi
  21. Nola Adé
  22. Les Super-Aliments et Équilibre Intérieur
  23. « Sweet Christmas » Luke Cage is Back…
  24. Baobab pour la beauté, santé et la vie !
  25. Respect pour l’Architecte
  26. Foyer – Trouver l’équilibre
  27. LotusMoon SkinCare
  28. Serge Ibaka, Son of Congo
  29. L’Antidote pour la peau
  30. Black President
  31. Tour de Martinique des Yoles Rondes
  32. Première impression
  33. Élixir Rose en Or 24 K
  34. The New Stereotype (TNS)
  35. Smash Plantains
  36. Un Continent debout
  37. Noella Coursaris
  38. Asics Tiger : Tanabata pack
  39. Oumou Kandé Diao, Agence française pour models black
  40. Nicholle Kobi – une dessinatrice engagée
  41. Quand Vans Rencontre Nintendo
  42. Prendre soin de ses cheveux en été
  43. Blanchissement de la Peau (Bleaching)
  44. Chronique du « Hardcore Yogi »
  45. Ade Hassan, Reine Nubienne
  46. Chef Roblé, Super Chef
  47. Laser de Jouvence
  48. Maquillage- Yeux 2
  49. Alexis Peskine
  50. Maquillage – Yeux
  51. Entre la modernité et traditions ?
  52. Prévention – Meilleure alternative à la guérison
  53. Les nouveaux investisseurs attendent une échelle
  54. The G-spot Injection
  55. PEGGUY TABU – “PARDONNER”
  56. Nike Air Presto Ultra Flyknit
  57. Demain, si Dieu le veut – Khadi Hane
  58. A vos Encens ! Prêt ! Méditez !
  59. Une escapade au hammam
  60. L’art du massage érotique
  61. Malonga, Chef et Globe-Trotter
  62. Villes intelligentes, une piste pour l’avenir…
  63. Tartine Exotique
  64. Petit Piment
  65. Prince – « Purple Rain »
  66. La Gouvernance Arc-en-Ciel de Nelson Mandela
  67. Et maintenant…
David Adjaye est la définition de « l’Afropolitain ». Fils d’un diplomate ghanéen, l’architecte est né en Tanzanie, a grandi en Égypte, au Yémen et au Liban avant de s’installer en Grande-Bretagne. Peu de temps après son diplôme au Royal College of Art, David entreprit des études de 10 ans sur l’architecture de chaque capitale africaine. Néanmoins, son oeuvre ne se réduit pas au style africain, la « créature planétaire » comme il aime se qualifier compte dans son portfolio le nouveau Musée National Smithsonian d’Histoire et de la Culture Afro-Américaine à DC, le Centre Nobel de la Paix à Oslo, l’École de Gestion de Skolkovo Moscou et ainsi de suite. Le professeur de l’Université d’Architecture de Princeton a accepté de répondre à quelques questions pour nous.
David Adjaye

David Adjaye

Quelles sont vos influences principales ?

Mon travail est influencé par les spécificités de la culture, de l’espace, de la géographie etc. S’il y a un élément unificateur, ce serait peut-être mon approche à la lumière et son traitement en tant que matière première. Même si je le voulais, il serait presque impossible de faire 2 fois le même projet.

Vous êtes une star de l’architecture internationale, mais vous êtes aussi l’un des architectes les plus prolifiques sur le continent africain. Qu’est-ce qui vous ramène tout le temps là-bas ?

Je suis enraciné en Afrique. Mon éducation et mon héritage ont façonné mon appréciation de l’espace et m’ont motivé à revenir en Afrique, à y apprendre et à y travailler. Lorsque je me suis engagé dans mes recherches sur les villes africaines, j’ai réalisé que la géographie conditionne les communautés, les villes et les sociétés qui, en retour forment des lieux. Des choses comme l’histoire, l’espace et les modèles sont une partie très importante de la matrice, et c’est quelque chose qui se joue dans l’ensemble de mon travail.

La plupart des villes africaines semblent manquer de planification urbaine globale, quelle est votre opinion à ce sujet ?

Une vision à court-terme peut certainement entraver le développement. L’investissement privé est crucial mais, plus axé sur le profit. Il est donc rarement associé à l’esthétique. Il est essentiel que les architectes soient impliqués pour créer les modèles qui vont générer la réaction en chaîne d’une nouvelle esthétique environnementale, intelligente et contemporaine.

En allant de l’avant, je crois qu’il est primordial de déconstruire l’idée de l’état-nation et à la place, de discuter du développement de l’urbanisme en Afrique en référence à la spécificité régionale.

David Adjaye - Hallmark Tower

David Adjaye – Hallmark Tower

David Adjaye - Aishti

David Adjaye – Aishti

David Adjaye - 70-73 Piccadilly

David Adjaye – 70-73 Piccadilly

Social

/ Free WordPress Plugins and WordPress Themes by Silicon Themes. Join us right now!

Social

PINTEREST

INSTAGRAM

LINKEDIN

YOUTUBE