close
« Sweet Christmas » Luke Cage is Back…

« Sweet Christmas » Luke Cage is Back…

Cette année, Noël sera, pour les fans de Marvel, le 30 Septembre. Quelques semaines après un Denzel Washington en tête d’affiche du remake « Les 7 Mercenaires » (adaptation du film « les 7 Samouraïs » de Akira Kurosawa) ; Luke Cage, le grand et puissant Power Man, débarquera avec grand fracas sur Netflix. Alors, comme Georges Clooney le disait si bien : « What else… » (et que l’on ne me réponde pas Nescafé.)
Malcom X
Malcom X

États-Unis, début des années 70. Apparaît à cette époque un mouvement qui devra son nom à Junius Griffin : la « Blaxploitation » (terme issu de l’association des mots « Black » et « Exploitation ».)
À cette époque, les noirs-américain, plus tard « afro-american » et enfin « african-american », se battent pour leurs droits. Les Black Panthers célèbrent 4 ans (1966) d’existence et la nation pleure la mort de ses deux plus grands leaders : Martin Luther King Jr. (1968) et Malcom X (1965).

New York, South Bronx est enceinte d’un gamin au potentiel énorme, qu’elle nommera « Hip-Hop ». Les Djs isolent les breaks de nos hits préférés : technique introduite à New York par les immigrants de la mer des Caraïbes, dont Dj Kool Herc aka « The founding father of Hip Hop. »

Shaft
Shaft

Un nouveau genre de héros « baaadassss » envahissent nos salles obscures. « Sweet Sweetback’s Baadasssss Song » et « Shaft » (Le seul, l’unique et Tout-Puissant Shaft) bannissent le temps d’un film tous nos ennuis. KKK, trafiquants de drogues, drogués, ripoux, politiciens véreux… tous passent à la trappe. Ces nouveaux héros issus de la minorité deviennent les nouveaux modèles d’une jeunesse qui se cherche.
Publicistes et compagnies découvrent alors une nouvelle population vivant au sein même des États-Unis. Et les marques y voient une nouvelle occasion de se faire de l’argent. Un bon noir n’est plus un noir pendu, comme le chantait Nina Simone dans « Strange Fruit« , mais un noir sur qui l’on y accroche ses produits divers et variés comme l’expliquera plus tard 2Pac. « Black lives start to matter », ou « Black’s wallets start to matter. »

Luke Cage - Hero for Hire #1
Luke Cage – Hero for Hire #1

C’est donc dans ce contexte qu’en Juin 1972, peu après la popularisation de la « Blaxploitation », que le premier super-héros noir ayant son nom sur la couverture de son « comics » débarque, grâce au génie de John Romita Sr. et Archie Goodwin, dans nos librairies sous les traits de Luke Cage, « Hero for Hire #1 ». L’ex-taulard va être une tentative pour Marvel de croquer à ce gateau qu’est la « Blaxploitation ».

Power_Man_and_Iron_Fist_1_Cover

Mais plus tard, alors que la popularité de la « Blaxploitation » fane, Marvel, pour sauver le héros, associe Luke Cage avec Iron Fist, un super-héros expert en arts martiaux, sur le titre « Power Man et Iron Fist. » Titre qui sera annulé en Septembre 86 après 125 numéros.

Dans les années 90, il revient dans un nouveau comics qui sera de courte durée, intitulé « Cage » et écrit par Marc McLaurin. Marc McLaurin va tenter de supprimer chez Luke Cage tout ce qui pourrait rappeler la « Blaxploitation » (ce mouvement a en effet vu son nombre de détracteurs monter en flèche au cours des années.)
Néanmoins, après avoir été baladé de-ci de-là par Marvel, Luke Cage devient en 2010 l’un des personnages réguliers des comics « Thunderbolts », « Dark Avengers » et « The New Avengers. »

Power Man and Iron Fist
Power Man and Iron Fist… Ai-je dit que Iron Fist arrive bientôt sur Netflix ???

C’est donc 44 ans après sa première apparition que Luke Cage nous revient. Bon pour être honnête, interprété par Mike Colter, Luke Cage nous est revenu l’année dernière aux côtés de Jessica Jones dans la série éponyme de Marvel/Netflix… Mais comme mon introduction se doit d’être parfaite, et aussi parce que j’ai fait le calcul 2016-1972 de tête et que je n’ai pas du tout envie de refaire le calcul, nous allons faire comme si cette série n’existait pas (à regarder, débuts difficiles mais devient très rapidement « Maaaagnifique ».)

Donc, 1.2.3… et… action !!!

30 Septembre 2016, 44 ans après sa première apparition, « Sweet Christmas »!!! LuKe Cage Is Back!!!! Et quel retour.

Luke Cage Marvel/Netflix
Luke Cage Marvel/Netflix – 30 Septembre 2016 sur Netflix
  • Premièrement, il aura sa propre série TV réalisée par Marvel/Netflix. Et, pour les fans de Daredevil ou Jessica Jones, ce label est, si nous aimons ce qui a été fait pour ses deux acolytes des « Defenders », une très bonne nouvelle. (d’ailleurs, une série « The Defenders » serait la très bienvenue… je dis ça, je ne dis rien…)
  • Deuxièmement, la série donnera une importante place à la culture african-american. Dans un décor situé à Harlem avec un fond sonore Hip-Hop, Soul, Jazz et Blues.
Marvel/Netflix Defenders 2017 on Netflix
Marvel/Netflix « The Defenders » 2017 sur Netflix
  • Troisièmement, le synopsis sonne comme un classique de Slick Rick, WuTang ou Nas : « Transformé en colosse surpuissant à la peau impénétrable après avoir été le cobaye d’une expérience sabotée, Luke Cage s’enfuit et tente de recommencer à zéro dans le Harlem d’aujourd’hui, à New York. Bientôt tiré de l’ombre, il va devoir se battre pour le cœur de sa ville dans un combat qui l’oblige à affronter un passé qu’il espérait avoir enterré. »
  • Et enfin, nous le retrouverons dans la nouvelle série Marvel/Netflix « The Defenders ». Mais ça, c’est une autre histoire.

Alors Mesdames et Messieurs … Enjoy It.

Afropolitain Magazine - Baobab Tree

Baobab pour la beauté, santé et la vie !

Afropolitain Magazine - Gluten free grain abstract - top view of teardrop shaped bowls with quinoa, teff, millet, rice, sorghum and buckwheat grains against grunge wood

Pourquoi est-ce que les Super-Aliments ne Suffisent-ils pas pour Trouver Votre Équilibre Intérieur